Wikipédia a pour raison d'être apparente d'éditer de la connaissance sur des sujets dans la joie et la bonne humeur, c'est sa mythologie religieuse. Son totem principal est la connaissance... en théorie (tout groupement humain se forme autour d'un totem sacré qui n'est pas nécessairement un dieu) . Comme nous le savons le totem a pour fonction de perpétuer le groupe et non de servir sa mythologie.

Ceci est l'illustration que la raison d'être mythologique d'un totem nWiki FSM'a aucune importance.

Mais pourquoi wiki a-t-il réussi là où d'autres ont échoué ? Parce que sa méthode d'édition est plus pertinente que d'autres ? Un peu, mais en fait c'est parce qu'il a introduit  l'abordage pirate dans ses procédés d'édition . Pour « renouveler » de la connaissance (revitaliser le totem), le mode de régénération doit se faire sans mettre en péril le groupe, et nous sommes la dans un mode de reproduction générationnelle, où les règles du « clan » en matière de reproduction comporte rituels,tabous, hiérarchie, qu'il convient de respecter. Nous sommes dans un fonctionnement tribal, religieusement organisé. 

Pour avoir son mot à dire sur wiki il faut être un initié tribal.

 

sorcier

Connaître les rituels initiatiques, qu'on acquière généralement en se faisant accompagner par un « initié » qui vous explique les signes d'édition idoines, quasi cabalistiques, ainsi que les principes de fonctionnement et d'édition. On pourrait se demander pourquoi un site aussi ancien et puissant n'est pas arrivé à moderniser son mode d'édition depuis le temps pour le rendre plus facile à manier comme un blog ou un forum ordinaire. Il serait très simple pour lui d'opérer cette mutation (et risque qu'un concurrent qui aura l'idée lui ravisse la place). Mais précisément simplifier les procédures serait le rendre accessibles aux novices, le dé-sacraliser : Le fonctionnement ardu participe de l'idée que la connaissance est un domaine ésotérique qui nécessite une initiation, de même les règles complexes d'édition. Là encore on pourrait les rendre plus accessibles : Je rame encore ferme à chaque fois que je veux retrouver un règle éthique précise sur wiki, alors pour un novice ? Il suffirait pourtant simplement que les mots definisant les règles soient listés en marge des "discussions" avec un lien dessus renvoyant à leur définition (mot par mot). Non, tout ceci doit paraître compliqué et ésotérique. Ca donne aux nouveaux l'impression de devoir se faire tout petits, et aux anciens qu'il ont accès à des savoirs secrets d'une haute importance, dont ils ont seuls la maîtrise.

Bref pour éditer, il ne faut pas être un érudit dans le champ de connaissance à éditer, mais être un initié du clan wiki. (Ceci dit éditer sur un sujet consensuel ne pose pas de problème aux novices quand même)

Soyons clairs, les principes wiki disent que n'importe qui peut éditer du contenu à condition qu'il soit « référencé admis juste » dans le corps social.

Ca c'est la théorie, parce qu'en réalité sur les sujets délicats, il y a souvent plusieurs, et plutôt énormément, définitions contradictoires sur le sujet, qui mis en concurrence pourrait se solder par des abordages perpétuells des définitions, changeantes d'un jour sur l'autre. 

La "malédiction" suprême est identifiée sur wiki comme étant le conflit d'édition. Certes le principe est théoriquement le compromis politiquement correct pour exprimer tous les points de vue admis socialement. Mais sur ces sujets, les différentes approches sont souvent très rédhibitoires les unes aux autres, ou trop multiples : La définition de la religion entre athées, sociologues et croyants, théosophes fait le grand écart par exemple. d'ailleurs cette définition est très fumeuse.

On pourrait penser que ce serait les spécialistes les plus érudits sur une question qui auraient la priorité dessus. Mais non, wiki ne veut pas être le porte voix de polémiques trop antagonistes. Non, c'est une encyclopédie généraliste et consensuelle, où l'opinion la plus commune sur un sujet doit prévaloir pour éviter la "malédiction". 

Pour éviter des conflits auto-destructeurs, la sélection de l'édition idoine est donc plus fonction des règles de préséances entre éditeurs, que de pertinence de contenu in fine. 

Et ceci n'est pas défini dans les règles d'édition, qui ne sont que des déclarations de bonnes intentions, mais qui ne protégeraient pas le groupe à être respectées telles que. (Ce qui n'empêcjhe pas une relative pertinence les 9/10 du temps). 

Non, comme toute bonne religion wiki s'organise paranoïaquement. Il y a le mal qui le menace d'implosion, qu'il doit exorciser pour survivre. Ce mal est censé être le prosélytisme partisan et non objectif.

ay_til_pirate

De fait les gens les plus au fait d'un sujet sensible sont rapidement écartés comme pirates"trolleurs" (trollisme : prosélytisme informatique de leur cause) ; Ceci même s'il n'essayent que de faire partager leurs connaissances dans un esprit de compromis, prôné par wiki en théorie. C'est une forme de racisme anti-spécialites, piratophobe : Le spécialiste est présupposé être toujours machiavélique et systématiquement chercher à profiter de sa supériorité sur la question pour faire avaler de couleuvres aux "contributeurs moyens". Notons au passage un principe wiki qui préconise de ne pas présupposer la mauvaise foi chez son interlocuteur. On dirait que chaque foi qu'un principe est posé, ce serait comme une incitation à le saborder. 

Le premier rituel consiste donc à montrer patte blanche dans le style « ce sujet ne m'intéresse finalement assez peu : Donc je n'ai aucun intérêt pirate à le définir ». Si un candidat à l'édition se montre trop impliqué il est très rapidement banni d'édition, non seulement du sujet qui lui tient à cœur, mais aussi de tout autre sujet qui l'intéresse de loin, car étant l'incarnation du mal sur un sujet, il est l'incarnation du mal tout court ( la religion c'est ainsi ). Le terme pour cette malédiction est « non constructif » ou trollisme donc, entendons pirate non neutre. En somme, moins on est spécialiste de la question plus on a de chance d'être accepté en tant qu'éditeur.

L'enjeu est constamment de ne pas se faire bannir. Donc pour le spécialiste un seul mode de survie est de donner des informations en affichant de suite aucune prétention à modifier l'article, laissant tout loisir aux contributeurs lambda de s'approprier où non ce qu'il leur propose, et surtout sans insister sur ce qui lui tient à coeur. (Autre méthode commencer à écrire beaucoup d'articles ne prêtant pas à polémique sur wiki, puis aborder prudemment des sujets de plus en plus sensibles- mais sans être impliqué personnellement, jusqu'à devenir un ancien respecté, tabou - où l'on voit que le système privilégie le plus machiavélique, pervers et parano in fine). 

Mais qui bannit donc ? En principe tout le monde peut demander un bannissement de tout le monde pour non respect des règles officielles, et il n'est pas dit dans celles ci qu'un spécialiste n'a pas voix au chapitre, au contraire il s'agirait plutôt de trouver un compromis avec lui. Mais aussi les éditeurs, dits neutres, se verraient vite débordés par la connaissance pointue du sujet du-dit spécialiste, ne pouvant donc trouver d'arguments solides à lui opposer pour arriver à un compromis. Ainsi les éditeurs « supposés neutres » devraient vite céder le pas aux discutions entre spécialistes. Donc dès qu'un éditeur moyen n'arrive plus à répondre à un argumentaire pointu, il crie au spécialiste prosélyte pour le bailloner plutôt que d'admettre les limites de son propre argumentaire : "TROLL ! TROLL !..." 

En tant que groupe, les « contributeurs moyens » se serrent les coudes contre l'intrusion ponctuelle d'érudits sur tel ou tel sujet imposant leurs savoirs. Le "grand conseil des anciens" de wiki appuie donc très généralement les demandes de banissement de ces « contributeurs moyens » y compris si ce sont eux qui ont enfrent toutes les règles wiki.  Entre pirates et corsaires, les corsaires sont toujours privilégiés pa r la confrèrie.

Mythe paradoxal de la neutralité :

l'éditeur "neutre" est ainsi un néophyte qui roule pour une conception « généraliste », et non tant consensuelle des définitions. Mais en même temps c'est son « crédo », il « milite » pour ça, et fait du prosélytisme pour « sa cause » en bon corsaire au service du totem. Mais cette cause en cache une autre qui est celle de l'exorcisme de la "malédiction" du conflit d'édition par le respect de la prééminence des "anciens". L'intégrisme "neutral" (lol) consiste en fait à mettre en place une mythologie  inquisitrice afin d'imposer son propre point de vue (non neutre, aucun point de vue n'est jamais neutre)  sans que l'autre n'ai son mot à dire sous peine de bannissement ostracique. Wiki a arrêté les bûchers il y a trois ans.

Mais qu'est-ce donc qu'un "contributeur moyen" ? C'est avant tout un « ancien », pas tant qu'il connaissent bien les réglés wiki, qu'ils enfreignent très souvent, mais qui ait déjà souvent édité. Quelqu'un qui a déjà édité est réputé être « constructif », c'est à dire servir le savoir généraliste non partisan, non maléfique donc. Aussi chacun peut aller voir ce qu'il a déjà édité et mesurer le degré de pertinence de son édition : Pertinence à priori puisque son édition a été validée. Rappelons que toute religion se base sur le respect des « anciens », représentant les « grands anciens » : Pères fondateurs, figures mythiques du mouvemant, prophètes etc.. 

En fait,ce qui est prôné dans la mythologie des règles wiki, est constamment piraté par un autre processus :

Quand deux personnes entrent en conflit sur un sujet, elles vont très vite voir si c'est un « ancien », ayant beaucoup publié, auquel cas il devient impossible de le traiter de « non-constructif », il est "tabou" ; donc malgré un vif désir d'évincer ce contradicteur, le concurrent se voit alors contraint de faire avec, C'EST ALORS SEULEMENT QUE LES REGLES WIKI S'APPLIQUENT avec les gardiens du temple. 

Ne croyez surtout pas au « wiki love », à l'interdiction de vous insulter, au « ne mordez pas les nouveaux » et autres "ne présupposez pas la mauvaise foi de l'autre" quand vous arrivez sur wiki : ça ne sera valable que lorsqu'on ne pourra plus vous évincer comme un malpropre, une fois fait vos preuves de « neutralité » en tant qu' « ancien ». Rituel initiatique parallèle non écrit dans les règles mythologiques. En fait les accusations injustifiées de troll, sont quasi systématiques vis à vis des nouveaux qui arrivent le bec enfariné (mais aussi entre anciens), La règle "ne présupposez pas la mauvaise foi de l'autre" veut dire "méfiez vous un max de la mauvaise foi de l'autre, mais surtout ne le montrez pas" (si vous n'êtes pas un ancien).

D'ailleurs, wiki classait ses membres par ancienneté, un nouveau était affublé d'un logo d' « homo-sapiens », plus tard d'un « rhinocéros laineux », jusqu'à devenir « dinosaure ». C'est assez savoureux, plus on était ancien plus on devenait « primitif » en somme, ce qui est assez représentatif de la sélection : un nouveau pointu (sapiens) se voit facilement évincé de wiki pour visées partisanes, alors que les anciens adoptent un comportement tribal primitif. C'est fini, mais chacun peut aller consulter la liste des travaux de l'autre en un simple click, et donc son degré d'immunité (c'est plus facile que pour chercher les règles wiki, ce qui dénote la prévalence de ce processus) 

La relation des anciens a tendance à tourner au sadisme pervers sur les nouveaux.

 

bizuth~2

Le nouveau se voit imposé une espèce de bizutage pervers. D'abord "wiki love" lui fait baisser la garde, le rendant ainsi vulnérable. Ensuite c'est une inquisition qui ne dit pas son nom, on lui tape sur les doigts à chaque manque de respect envers les anciens : Attention ça n'est pas dit ainsi, on prétexte un vague manquement à la règle (c'est tellement complexe qu'on trouve toujours un prétexte). Voir l'ancien lance des pics sans en avoir l'air pour provoquer une réaction, juste pour le plaisir de le tancer après (montrer qui est le maître en fait). Oh tant que l'impétrant est nunuche ça va pas loin (trop facile), et surtout il ne menace en rien la suprématie de l'ancien, mais dès que le nouveau a du bagage intellectuel, rigueur de démonstration,  et un certain niveau de maîtrise des codes ça devient sérieux (et intéressant perversement), il s'agit de le mettre au pas devant la hiérarchie. Où bien il comprend de suite qu'il faut faire profil bas avant d'avoir fini ses classes, et c'est quand même le bizutage en règles tout en non dit, ou bien il est trop pointu est persiste à donner des leçons de raisonnement ( voir, suprême insulte, rappels aux règles wiki ) aux anciens, et là c'est le banissement assuré à court terme ( quelques jours, mais ça peut intervenir dans les 2 heures : un peu court pour apprendre à maîtriser le fonctionnement wiki ? )

Attention ! la suite est très crue (sensibles zappez le paragraphe jusqu'au retour à la ligne). Symboliquement le pervers est quelqu'un qui oblige une autre à le sucer. la perversion consiste en ce que la victime pourrait le mordre (pour se venger et tenter de se libérer), mais en est dissuadé par le fait que le pervers a une totale maîtrise de la situation. 

Et la victime sait pertinemment qu'elle payerait très cher toute velléïté de se soustraire aux mauvais traitements de son bourreau. La jouissance du pervers n'est pas tant sexuelle, pas tant même dans la souffrance et le dégoût infligés, que dans le sentiment de toute-puissance et de maîtrise sur l'autre. Le dégoût et la souffrance de l'autre n'est qu'un simple moyen de pousser l'autre à lui échapper. Le pervers jouit d'autant plus de son sentiment de puissance que la victime a plus envie de lui échapper. L'idéal pervers est que la victime ait une profonde envie de s'échapper, puisse sortir librement mais n'ose même plus le faire, voir dise qu'elle est heureuse de vivre la situation.

La perversion est recherche de jouissance d'une toute puissance, et fait souvent bon ménage avec la religion qui base sa raison d'être par le contrôle du mode de pensée de ses adeptes (voir les autres). 

Wiki a pour base perverse l'emprise totale sur la connaissance humaine, pas mal comme base de toute puissance. Notons que lorsque la connaissance est passée des mains de l'Eglise aux encyclopédistes en France, ce qui a provoqué la révolution française par basculement des valeurs tenues pour sacrées. Ce n'est pas que wiki ait des visées expansionistes paranoïaques, mais que l'objet de sa raison d'être a tendance a attiser les tendances perverses au plus profond de chacun... Et il devrait se méfier plus que d'autres des dérives potentielles (idem les religions classiques d'ailleurs).

Notons que le pervers est inconscient de sa propre folie ; pour lui, il agit sans y voir mal. Et tant les religions que wiki se sentent parfaitement autorisés moralement à faire de l'inquisition. D'ailleurs, wiki ne dépasse pas les normes sociales de la perversion "ordinaire".

Rajoutons que la réussite d'un système comme wiki réclame une grande maîtrise d'un certain nombre de facteurs. La maîtrise des sources d'un article est une chose qui réclame une certaine tournure d'esprit, et ajoutons que la complexité voulu par wiki dans l'accession à ses codes, sélectionne nécessairement ceux qui aiment bien maîtriser les choses complexes. Pour finir le tableau, la paranoïa naturelle de wiki face aux nouveaux qui perturbent la maîtrise totale, et les spécialistes qui maîtrise mieux les sujets que lui, et on a tous les ingrédient de la perversion sadique.

Enfin il i a d'autres effets pervers (le mot est mal choisi ici) : Le nouveaux n'est pas au courant de cette dynamique et doit la décoder par lui même, mais aussi il ne maîtrise même pas les codes officiels, difficiles à trouver en eux même. Ainsi les scientifiques croiront facilement que la méthode wiki s'inspire de la progression de la connaissance scientifique, où le point de vue le plus charpenté rationnellement devrait l'emporter, que nenni. Ceux qui on lu quelques règles penseront qu'une approche erronée n'est pas rédhibitoire, "on ne mord pas les moussaillons", et a droit à quelque indulgence, la règle du compromis lui fait penser que s'il fait une concession l'ancien fera de même, eh non. Que si son interlocuteur manque de respect à son point de vue, c'est l'autre qui est en tord, non toujours. et il tâchera de penser que les agaceries du point de vue adverse ne sont pas de la mauvaise foi. Rajoutons sa méconnaissance du vocabulaire wiki et ce qu'il signifie : lorsqu'un ancien parle de troll, à priori il ne sait pas ce que cela veut dire littéralement, mais surtout que c'est un avertissement qui vaut planche à requins à la troisième fois. Wiki serait "honnête" il imposerait aux anciens de mettre un lien sur la définition et signification disciplinaire à tout nouveau contrevenant. (ah c'est vrai, il n'y a pas de lien pour un mot précis, mais vers une page très longue où il faut le trouver soi-même, bizarre ?)

En fait il devrait y avoir de tels liens, mais non si un mot cabalistique apparaît dans la discussion il vous faut rechercher loguement la page très fournie ou celui ci est défini sur wiki. Bref si vous n'avez pas un esprit extrêmement méthodique (pervers) versé à apprendre à maîtriser tous les principes wiki avant toute intervention dessus, vous êtes à priori mal barré. Et quand bien même il y a les usages non explicites à maîtriser.




 

 DANSE PRENUPTIALE SUR WIKI 

 

Illustration : page discutions préparatoires à édition sur le sujet « pastafarisme », oh combien épineux. 

gif FSMLe pastafarisme y est défini comme « parodie de religion », un peu à l'emporte pièce. Notons au passage que le pastafarisme est administrativement reconnu comme groupe religieux en Russie tout de même. 

Les pastafariens, spécialistes de la question, sont donc A PRIORI des gens qui font semblant d'être religieux, et sont donc nécessairement de « mauvaise foi » lorsqu'ils veulent définir leur mouvement comme « religion » à part entière. Donc tout pastafarien qui voudra infléchir la définition wiki sera à priori évincé de la discussion pour trollisme prosélyte. En somme les pastafariens n'ont pas leur mot à dire sur leur conception du pastafarisme, mais surtout à apporter des éléments objectifs extérieurs, comme si les éléments objectifs étaient « contaminés » à priori par leurs supposée « mauvaise foi » : Rappelons un principe de base édicté par le « prophète » du pastafarisme :« tout pastafarien a son mot à dire sur ce qu'est le pastafarisme et son devenir » (ce que leur dénie wiki visiblement). Mais aussi un principe wiki qui veut qu'on ne préssupose pas la mauvaise foi de l'autre à priori. 

Mais entrons dans le détail du chapitre « Pourquoi parodie ? », on note tout de suite l'aspect partisan de l'orientation de la discussion : « Pourquoi parodie » en titre ferme d'emblée la question, plutôt que « Parodie ou plus que cela ? ». 

 

(intervenants (a, b; c, d. + commentaire et analyse) 

a : « Il s'agit d'une religion reconnue au Kansas. Une fois ce point posé, doit-on garder le terme de "parodie" ? N'est-ce pas une forme de discrimination ? »

Il s'agit visiblement d'un pastafarien qui fait du troll, et en plus il apporte une information manifestement erronée, il devrait être évincé. Mais non, car son manque d'érudition manifeste va dans le sens de la définition wiki « les pastafariens sont des rigolos ». Il va donc servir de faire valoir à la pseudo érudition des « anciens » sur la question.

 

(homme : c'est symbolique pour la suite)Aucun adepte de cette "religion" ne croit réellement que l'univers ait été créé par un monstre spaghetti volant ou la diminution du nombre de pirate cause le réchauffement climatique. Alors que les adeptes des grandes religions monothéistes croient vraiment que l'univers a été créé par Dieu … C'est une parodie assumée, d'ailleurs. Si un jour cette parodie est récupérée par des individus qui veulent en faire une religion officielle, et qu'il y parviennent, nous aurons certainement des sources pour compléter l'article. Pour l'instant, tout cela est une plaisanterie.

On notera que b n'a pas répondu au fait que l'Eglise russe était organisée et s'était faite reconnaître officiellement par l'état Russe (voir plus loin). Et quand il dit parodie assumée c'est faux,« le prophète » affirme son mouvement comme religion et tous les pastafariens le suivent sur ce terrain. Après les médias le décrivent généralement comme parodique, mais ça ne fait pas « assumation » de la part de la plupart des pastafariens pour autant..

 

a ; Qu'en savez-vous? Prouvez-le ! il y a bien des gens qui disent croire à la multiplication des pains... et vous n'êtes pas dans le tête des personnes. Le terme parodie, utilisé en dehors du paragraphe de création du mouvement, attribue un critère de valeur avec une connotation négative non encyclopédique sur des arguments irrationnels et ce n'est pas à wikipedia de trancher entre vieux barbu et spaghettis.

 

{c(moi) : Même si le Monstre en Spaghetti n'existait pas, ce serait quand même le Dieu de l'humour et de l'absurde que tous les pastafariens vénèrent métaphoriquement (religieusement). Et agnostiquement, qu'il ait une existence réelle importe peu, il est vénéré quand même ; Non dans sa pureté matérielle (Dieu et matérialité de Dieu ?), mais dans la portée spirituelle de l'âme commune humoristique, satirique et absurde que sa seule pensée inspire à ses adeptes. Vous dites qu'il n'existe pas parce qu'il est absurde (donc pas de religion pour une non entité en laquelle "on ne peut pas croire"), Mais il est le Dieu de l'absurde (religieux), et il va de soi que son image métaphorique soit absurde. Je ne troll pas, je donne un contre argument à votre argument qui s'auto-justifie un peu facilement. C'est une plaisanterie, on est d'accord, mais il est normal que le"Dieu de la satire religieuse" inspire sa religion à ses adeptes sous forme de plaisanterie. Religion paradoxale mais quand même. Allez voir le film "l'odyssée de Pi", méditer sur la spiritualité inspirée par plusieurs millions de cultes entremêlées avant de trancher péremptoirement de ce qu'est ou non une religion pour le judéo chrétien (compris athée-judéo-chrétien) nombriliste.

Là ça s'apparente au troll, mais il ne s'agit pas de faire du prosélytisme mais seulemaent répondre aux arguments adverses à l'emporte pièce, mais c'est effectivement un point de vue (POV) partisan, même s'il est on ne peut plus rationnel. (En fait cette réponse s'inscrira plus bas dans la discussion que j'ai pris en cours de route).}

 

b : C'est à vous de démontrer qu'on en parle autrement. En l'état, les sources de l'article vont dans le sens de la parodie uniquement.

N.B. : b est manifestement un« ancien » qui défend l'article wiki. Précédemment, des preuves avaient été fournies à wiki que des anthropologues, historiens et autres universitaires avaient considéré que le pastafarisme comportait tous les attributs des autres religions, mais ces « preuves » ont été effacées de la page de discussion wiki. La pseudo "neutralité" de wiki marque ici ses limites (où est la mauvaise foi ?).

 

c : La Tchéquie vient de délivrer une carte d'identité à Lukáš Nový avec une passoire sur la tête en tant que signe religieux, et ce sans ambiguïté. (Ref : ...) La commission a interrogé l'impétrant sur les valeurs de sa "religion", et ont jugés les arguments concernant sa valeur religieuse comme suffisants pour autoriser le port de la passoire en tant que signe religieux sur la photo. Il existe donc désormais un pays qui reconnait juridiquement le pastafarisme comme une religion officielle. Lukáš Nový a ainsi argué que les Dieux étaient vécus de plus en plus comme des figures emblématiques d'une philosophie que comme réalités tangibles. Que le Monstre en Spaghetti Volant était la figure emblématique d'une philosophie satirique qui n'avait pas forcément besoin d'avoir une réalité tangible, le tout sur fond d'agnosticisation des religions actuelles. C'est sur cette interprétation religieuses que la commission a tranché juridiquement.

 

b : Si l'information est vérifiée, cela peut sans doute être mentionné dans l'article, mais cette autorisation d'une photo d'identité avec une passoire sur la tête ne constitue évidemment pas une "reconnaissance" officielle d'une religion par l'état Tchèque.

 

c : La Tchéquie... reconnait la liberté de conscience, et admet des dérogations vestimentaires sur les photos d'identité UNIQUEMENT pour motif religieux ou médical, clairement religieux ici : Motif religieux signifie juridiquement que l'impétrant est supposé avoir une réelle religion qui le justifie. Je ne vois pas où est l'ambigüité, si ce n'est que la Tchéquie estime, quant à elle, que la teneur agnostique ... d'un mouvement spirituel n'est pas rédhibitoire à la religiosité d'un mouvement (etc.).

 

b : Ce n'est pas "La Tchéquie" qui a autorisé cette photo sur la pièce d'identité, mais une administration locale qui se justifie à partir des principes que vous évoquez. Vos interprétations généralisantes vous appartiennent et ont donc peu de chances de pouvoir être intégrée à un article qui doit se fonder sur des faits un peu plus consistants. Je ne vois là que matière à anecdote, tout comme l'est le pastafarisme, d'ailleurs. Si un jour cette parodie est récupérée par des individus qui veulent en faire une religion officielle et qu'il y parviennent, nous aurons certainement des sources pour compléter l'article. Pour l'instant, tout cela est une plaisanterie.

Ici b se montre partisan en disant que le pastafarisme est "anecdotique", c'est son point de vue (POV), mais présenté de façon méprisante pour les pastafariens. Il n'y a pas de sujet anecdotique sur wiki, tout sujet se doit d'être traité sérieusement, point. (Une tribu d'Amazonie de 200 âmes n'est pas un sujet d'importance majeure, mais nécessite parfois une analyse fine de ses rites et croyances). Mais cette profession de foi a plusieurs raison :1. En titillant la sensibilité de son contradicteur pastafarien, celui-ci risque de s'enflammer en défendant son honneur (totémique), et montrer par là son manque de neutralité. D'où suspicion de troll invalidant, qui éliminerait ce contradicteur« maléfique » par bannissement de wiki. 2. En cela, c'est une façon de marquer sa prévalence d'ancien «Je pourrais t'exclure de wiki si tu réponds à l'injure" (soft ici mais d'autres injures plus marquées ont été proférées auparavant :-masturbation intellectuelle, allez jouer ailleurs, etc-). Malgré la règle wiki de « ne pas mordre les nouveaux », c'est une pratique courante, quoi que subtile bien souvent. 3. C'est aussi une façon paradoxale de réaffirmer pour l' « ancien » que le sujet ne l'intéresse pas plus que ça, c'est à dire qu'il est supposé « neutre », et qu'on ne peut pas l'accuser d'être partisan sur le sujet. Nonobstant, il est quand même partisan d'une thèse non neutre (parodie), mais surtout partisan qu'on respecte la hiérarchie non explicite des anciens sur wiki, car non obligatoire à la bonne formulation d'une définition d'après les statuts wiki.

Soyons clairs à ce niveau, faire remarquer le manque de « neutralité de l'ancien » est « tabou » valant exclusion au premier prétexte. Il faut la jouer fine sans relever l'injure initiale surtout : L'ancien peut se permettre de déroger aux règles, pas vous.

 

c : Ne jouons pas sur les mots : Le maire de Brno (deuxième ville du pays, et il ny 'a que 2 grosses villes en Tchéquie quand même) a accordé cette carte au nom de l'état Tchèque car c'est aux maires qu'incombe cette tâche dans cette république. Mais les cartes d'identités ainsi octroyées sont des documents officiels de la République et valables internationalement (C'est de la carte d'identité nationale dont on parle là, pas d'une carte de transport). C'est un peu comme si on disait qu'un mariage n'était pas valide en France parce que célébré par un maire et non l'état français en lui même : Le maire le fait au nom de l'État français, qui par sa délégation de pouvoir reconnait les mariages ainsi accordés. C'est pareil pour les cartes d'identité délivrées par les maires en Tchéquie ...Nonobstant c'est une commission de magistrats qui a statué au nom de l'état qui plus est. Mais on est d'accord pour dire qu'une carte d'identité reconnaissant le caractère religieux du pastafarisme dans une république athée, n'en fait pas une religion reconnue comme telle universellement. Juste que l'administration "assermentée" de "ce" pays ne juge pas nécessaire de "stigmatiser" ce mouvement qui se dit religieux en lui barrant les privilèges afférents (à tord ou à raison, mais officiellement) ... 

Je note par ailleurs que la page wiki anglophone "Spaghetti Monster" dit ... = "Bien que ses adhérents déclarent que le Pastafarisme est une vraie religion, il est généralement reconnu par les médias comme une religion parodique". Cette phrase me semble plus concrète et réaliste, et serait plus respectueuse des sentiments des pastafariens, sans être fausse. (Etc.).

Là petite erreur : je prends le risque de contredire un ancien en me montrant plus pointu que lui, c'est à dire plus spécialiste, donc partisan, malgré sa mise en garde voilée (en j'enfonce le clou en rajoutant des attendus sur la théologie pasta -mentionnée ici plus haut en réponse à la première intervention de b).

 

(femme,symboliquement pour la suite): Je ne suis pas opposée à une petite reformulation de l'intro, mais pas juste en retirant "parodie". Le Pastafarisme est un mouvement agnostique qui - reconnaissance légale ou pas - ne répond pas à la définition "commune" d'une religion, en ceci que les adhérents ne croient pas sérieusement à leurs propres mythes. On peut parler de mouvement agnostique plutôt que de religion, ou trouver une autre formulation, mais autant parler uniquement de "parodie de religion" peut paraître non neutre, autant parler directement de "religion" est encore moins neutre car adoptant le point de vue d'un pastafarien.

Ici, j'aurais bien répondu quelquec hose dans le genre « ''Nous ne croirions pas en nos mythes'' :précisément nous croyons que nos mythes humoristiques ont un réel pouvoir "exorcisant" sur les pensées absurdes qui traversent l'humain. Nous ne croyons pas en la lettre de nos mythes soit, comme maints autres, mais quand même bien en leurs pouvoirs réels par ailleurs. C'est une explication rationnelle et pertinente du mode d'action de notre mythologie. ». Mais ce serait me mettre en danger aux vues des mises en garde précédentes (c'est un POV qui prête trop le flan à l'accusation de prosélytisme). Et surtout "d" marque une volonté de changement du texte dans mon sens( cf: je réclame l'insert de la phrase anglophone qui ne dit pas explicitement que le pastafarisme est une religion). Il est souvent important sur wiki de temporiser pour voir comment les choses tournent avant de relancer. Néanmoins je poursuis en livrant un fait nouveau :

 

c : … le mouvement pastafarien vient de s'inscrire administrativement (en Russie)comme groupe religieux à Moscou, St Petersbourg, et 17 autres districts ou régions (et il y en a chaque semaine de nouveaux : la dernière carte https ... ). Les groupes religieux s'inscrivent région par région, mais les membres d'une congrégation religieuse régionale peuvent faire valoir leur appartenance religieuse sur l'ensemble du territoire russe. Voici le tampon d'enregistrement de la région des Komis https .... On ne parle pas ici de vague appréciation de ce qu'est une religion, mais de reconnaissance officielle et administrative de groupes pastafariens comme groupes ''religieux'' par un état majeur du monde : la Russie. Il ne s'agit plus désormais de l'obtention d'un vague passe droit religieux ponctuel (passoire sur photos d'identité en Tchéquie) mais bien d'une inscription officielle administrative d'un groupe ''religieux'' par un état. Pour info le site facebook d'où sont tirées ces informations, oùils relatent … (le processus administratif), et l'avancée des inscriptions https... . Aussi ce que dit le site Wiki russe sur le pastafarisme ... http... Je traduis le passage sur l'Église russe( sic) : « L'Église Pastafarienne russe : La Russie a officiellement enregistré L'Église pastafarienne russe : Église orthodoxe russe. Les documents sur la mise en place du pastafarisme en tant que groupe religieux ont été reçu par l'administration du district de Maskouski Khoroshyovo Mnyovniki (à Moscou) le 12 juillet 2013. L'Église pastafarienne russe s'est déclarée établir un groupe religieux au ROC (registre des organisations religieuses) au gouvernement local dans la ville de Moscou' » :(etc.).

 

d : Même l'église de scientologie, largement plus reconnue (pour l'instant), n'est pas décrite unilatéralement comme "religion" dès le premier paragraphe de l'article. Comme je l'ai dit, je ne suis pas contre une reformulation pour éviter d'écrire directement "parodie de religion" (même si c'en est une...), d'autant plus que l'intro me semble assez mal fichue, mais dans ce cas j'aimerais des propositions un peu plus concrètes que "si, c'est une religion". On ne va ''pas'' écrire en première phrase "le pastafarisme est une religion". Que peut-on écrire d'autre qui décrive assez justement ce mouvement ?

c semble me rembarrer, mais en fait elle réaffirme qu'elle est de mon coté (cf. ma mention à la phrase anglophone qui ne dit pas que le pastafarisme est une religion), tout en prenant ses distances pour ne pas être accusée d'être partisane (être contaminée par la malédiction que je porte).

 

b : De mon point de vue, les interventions d'IP ci-dessuss'apparentent à du trollisme. Je ne vois pas de raison de donner plus d'importance à ce débat qu'il n'en a. L'article est déjà explicite et plutôt (un peu trop) dense pour un phénomène relativement confidentiel. Tout au plus pourrait-on indiquer, si les sources le permettent, que la conviction de certains que cette parodie vaut bien (équivaut) à des religions prétendument plus "sérieuses", il existe une tendance (quasi parodique, elle aussi) à vouloir en faire une religion "légitime". Mais je crains que sur cette pente on n'ouvre grand les portes des ajouts inédits et autres élucubrations.

C'est ici que la parade prénuptiale commence comme dans les documentaires animaliers, b montre ses muscles en réaffirmant son rôle de mâle dominant (ancien), pouvant écarter le jeunot  (bannir : Troll valant bannissement, c'est un 1er avertissement officiel à mon encontre, au 3ème je serait banni) aux prétentions à modifier l'article. Si l'article doit être modifié ce sera avec son accord exclusif. Mais il n'écarte plus totalement l'hypothèse. Ce qui veut dire qu'il a vérifié le statut d'ancienne de la perturbatrice, et sait qu'il ne peut pas l'invalider comme ça. Néanmoins il réaffirme que les idées adverses sont maudites les assimilant au mâl-e concurrent et lui déplaisent fortement. Il renouvelle donc ses provocations injurieuses envers ce point de vue « insignifiant », nonobstant réaffirme sa « pseudo-neutralité » paradoxale sur le sujet, valant prééminence.

 

d : Je suis plus nuancée en l'occurrence, {b}, depuis que des gens arrivent à faire passer des photos d'eux avec une passoire sur la tête sur leur pièce d'identité ''au nom de leurs convictions religieuses'', je trouve que c'est pas mal sorti de la confidentialité. Moi ça me fait marrer, mais bon, c'est autre chose. De toute façon, on est sur la page de discussion de ce mouvement, confidentiel ou pas normal qu'on prenne l'article au sérieux, même pour des détails de formulation.

"d "réaffirme sa prétention à pouvoir modifier l'article dans un « esprit constructif », mais re-marque en cela ses distances face au pastafarisme pour jouer sur sa « neutralité » (non maléfique), le sérieux objectif auquel l'autre devra se plier s'il ne veut pas passer pour un partisan de « sa » définition. Docu animalier : coup de patte de la femelle au mâle pour lui signifier que soit elle est prête à enfanter avec lui le nouvel article, mais que ça ne se fera pas au mépris de sa volonté. Ceci en jouant sur la règle du compromis prônée par wiki (visiblement elle est ancienne et sait que les règles wiki s'appliquent à elle en tant que telle).La (re) production génétique est soumise à des règles rituelles religieuses dans toute société (le mariage civil est un rituel du culte de la nation). Ici il s'agit de la genèse d'un article, ou plutôt son renouvellement, comme un renouvellement générationnel.. Toute reformulation d'un article est donc soumis à une régulation collective sur wiki,même si parfois aucun modérateur n'intervient, ce ne veut dire qu'il n'y a pas jeté un oeil, c'est une approbation tacite (un peu comme le concubinage). L'ensemble de la discussion reproduite ici n'est que l'illustration de ces rituels de renouvellement (du totem), car en fait la naissance dans un clan est toujours la symbolique de la perpétuation de la vénération du totem. ce sont les générations à venir qui perpétueront le culte alors même que les adeptes présents auront disparu. C'est pour cela que les rituels de mariage, naissances, initiatiques, funéraires revêtent un caractère sacré dans toute communauté soudée autour d'un "totem".

 

b : Comme je le disais plus haut, que la ville de Brno en Tchéquie ait accordé une photo d'identité avec une passoire sur la tête est une anecdote qui pourrait s'insérer dans l'article, en tant qu'anecdote. Mais j'ai tout de même bien du mal à y voir une reconnaissance du statut de religion (pour prendre un exemple parallèle, le fait qu'un maire français, par exemple, ait marié un couple homosexuel contre la loi dans un premier temps (2004) et que d'autres refusent de le faire malgré la loi dans un second temps (2013) ne signifie rien d'autre qu'une initiative personnelle). Ce qui sortirait le pastafarisme de la confidentialité, serait que ses adeptes soient réellement organisés et que cette organisation reçoive une reconnaissance officielle ou quasi. Les Témoins de Jéhovah (autrement mieux organisés et plus "ressemblants"que les pastafaristes) ne sont même pas reconnus comme religion ! "Pas sérieux" ne concerne pas la substance de l'article mais la tentative de donner un crédit à un pov-pushing qui me semble assez flagrant.

b tente une diversion en tentant de me relancer (le mal) dans la discussion par une dernière provocation : « le mariage français a été invalidé et le maire sanctionné pour usurpation de fonction, inversement pour les maires homophobes désormais » pourrais-je répondre, en soulignant sa mauvaise foi patente, mais c'est tabou vis à vis d'un ancien. Donc, je sais ronger mon frein pour ne pas fragiliser la position de « d » en position de force. Qu'il reconnaît à « d » en parlant de POV-pushing (débat d'idées « neutre ») en écartant l'accusation de trollisme (débat partisan), Pourtant les règles wiki ne condamne pas les débats partisans en théorie, tant que ça reste dans le « wiki love » et la recherche de compromis documenté, mais ça c'est la théorie : On voit à quel point c'est ici « anguleux »
Les rituels de renouvellement du totem s'accompagnent toujours d'une angoisse fondamentale: Le totem, pour être renouvelé, doit être sacrifié pour renaître de ses cendres (Jésus - l'article ici). Mais quelque "maléfice" dans le processus rituel pourrait compromettre la résurrection du totem. D'où angoisse et rituels de mise à l'écart des maléfices supposés.

d : OK, c'est du POV-pushing. Mais pas forcément du trollisme, donc avec un peu de discussion, il est ''possible'' qu'on se mette d'accord sur une formulation, non ?
d prend bonne note que b est prêt au compromis et ne compte plus l'assimiler au mal absolu. Les fiançailles sont celées pour enfanter de l'article. Bon c'est très symbolique c'eût pu être deux hommes ou deux femmes à la place (le mariage pour tous est passé après tout). Bon, j'attends de voir comment ça va tourner avant de ré-intervenir, mais je ne tiens pas spécialement à tenir la chandelle.

b : Je ne me bats pas avec toi et ce sujet ne m'affole pas (il mes pâtes, même). Sur le fond, j'apprécie (souvent) ta capacité à nuancer (au nom du père, du fils, et du fugace esprit) et je ne m'oppose donc pas à l'idée de discuter. Mais je voulais m'assurer que nous étions sur la même longueur d'onde. Je ne suis pas sûr d'être prêt à abandonner la qualification de "trollisme" de la part d'un intervenant plus haut, mais une reformulation est toujours "possible".

Réponse du berger à la bergère : détente générale avec même humour pastafarien à la clé (mes pâtes), soyons sûr que si j'avais tenté une telle sortie la sanction de troll serait sortie immédiatement (c'est toute la différence entre les grands anciens de wiki et les jeunots profanes, facilement frappé d'hérétisme, quoi que wiki dénie toute discrimination de ce genre en théorie, mais c'est une religion qui fonctionne comme toutes les religions malgré les beaux principes. Comme les chrétiens dénièrent « l'amour du prochain », le « droit aux brebis de s'égarer » dans l'inquisition et les croisades jadis.. « b » est visiblement frustré que je n'ai pas répondu à ses provocations, parce qu'il me donne un second avertissement, alors que je n'ai rien posté entre temps. Ce qui n'est pas normal un avertissement doit être motivé par une violation des règles wiki. Dans sa tête, il m'a prévenu deux fois, donc il suffirait que je poste pour qu'il demande mon bannissement. Ca pourrait passer, mais normalement c'est un avertissement par intervention, pas dans le vide. Mais il répond ainsi au rituel de mise à l'écart de la "malédiction" à laquelle il m'a identifié. Je reviendrais dans neuf mois voir si la gestation du bébé s'est bien déroulée.



Suite à cet échange torride je m'abstiens d'une très forte envie de célébrer le mariage par ce sermon :

::::::::Je te cite Kõan mon enfant: "Si un jour cette parodie est récupérée par des individus qui veulent en faire une religion officielle et qu'il y parviennent, nous aurons certainement des sources pour compléter l'article." c'est fait en Russie, et l'Espagne, la Pologne, l'Autriche, l'Allemagne, l'Italie essayent, ce n'est faute d'organisation mais de refus des autorités... Je suis d'accord avec toi et Esprit Fugace que ça n'en fait pas une religion d'emblée, mais que les faits doivent être au moins relatés tels que pour que l'article reste objectif. Mais il semble évident qu'il faut alors le nuancer (comme la sciento) pour rendre compatible l'origine parodique du mouvement avec la reconnaissance officielle russe avec effet domino probable(conjoncture, je sais). Soit dit en passant peu de pays sont déjà au courant pour les russes (le russe n'est pas évident à lire), et le wiki français s'honorerait à être le premier à relater l'info. (j'ai bien compris que je ne suis pas habilité à le faire - quoi que théoriquement les statuts wiki ne soient pas contre, mais il y a la règle et les usages, OK). Alors je suis aussi d'accord que la passoire tchèque est devenue "anecdotique" depuis que les russes ont enfoncé le clou beaucoup plus loin. C'était emblématique uniquement parce que la Tchèquie ne s'était pas dédite, car pour le mariage la France l'avait annulée, et sanctionné le maire homophile ayant usurpé ses fonctions, inversement pour les maires homophobes désormais, ce qui n'a jamais été envisagé en Tchéquie.

::::::::Esprit Fugace, ma fille, tu dis que nous ne croyons pas en notre mythologie, soit mais les chrétiens ne croient ''plus'' à la création du monde en sept jours, ni plus en la déchéance d'Adam et Eve du paradis, engendrant l'humanité, voir maints croyants ne croient plus en rien d'autres qu'à la philosophie humaniste de leur religion. Nous ne croyons pas à la lettre notre mythologie humoristique, mais croyons fermement au pouvoir "exorcisant" de cette mythologie sur les aspects absurdes de la religion dans l'esprit de l'humanité. Euh c'est pas du troll c'est de l'ordre de l'évidence (trivial) ici si vous regardez honnêtement, et je ne répond qu'à des présupposés bancals, qui vous servent d'anticipation de réponse (en socio on dit que poser une question est déjà le résultat d'une anticipation de réponse, et qu'il faut interroger cette anticipation pour ne pas être piégé par elle). Est-ce du mysticisme ? Peut-être un peu comme les croyants croient à l'exorcisme des démons de l'âme humaine par leurs croyances (peu importe la véracité des mythes). Il y a des accointances qui ne sont pas que de l'ordre de la parodie : La question n'est pas le pastafarisme est-il religieux parce qu'il singe les autres. ou parce qu'il revendique perfidement son statut religieux, mais "y a-t-il un plus indépendant de cela, qui s'apparenterait malgré tout à une forme de religiosité ?" Et la passoire tchèque n'est pas tant importante dans le fait qu'un état ait adoubé un trompe l'oeil qui amuse tout le monde, que dans le fait que la commission de magistrats a statué sur cet aspect de la question : "Ne pas croire aux dogmes littéralement (l'agnosticisme) est-il rédhibitoire à la valeur religieuse d'un mouvement ?" (et le maire n'a fait qu'entériner les conclusions de ces magistrats qu'il avait diligenté pour se couvrir : ça ne s'est pas fait entre deux portes avec un fonctionnaire un peu bêta). Et pour le coup les russes entérinent bêtement le pastafarisme parce que répondant aux normes administratives russes en matière de religion ; au moins les tchèques ont réfléchi et motivé leur adoubement : c'est moins spectaculaire mais plus significatif. 

::::::::Dernière chose : dire "je ne suis pas pastafarien" ne fait pas de vous des personnes "neutres" vis à vis de cette définition : Ce serait comme dire que seuls les sociologues ont vocation à définir la religion (donc ni les croyants, ni wiki : Sociologiquement wiki est une religion, vous saviez pas ?). Vouloir à toute force que le pastafarisme reste dans le domaine profane est une façon de défendre un fort tabou social de séparation entre profane et sacré (hérité des monothéismes) alors que l'Inde n'a pas cette prévention par ex. Ce n'est pas une accusation de parti pris, mais une mise en garde contre nos propres présupposés culturels. La certitude de la neutralité n'est pas si neutre que cela, un peu d'agnosticisme en la matière ne peut qu'être bénéfique, c'est peut-être un intégrisme intellectuel qui donne simplement un prétexte à imposer aux autres son POV très orienté en définitif.

::::::::Allez en paix mes chers enfants, et que de vos transports communs, vous puissiez nous pondre un bel et beau article.

Ramen


 


 


 ANNEXES sur "b"

 

 
Le cerbère intégriste de la porte de l'édition sur l'article "Pastafarisme" de wiki est un personnage étrange et paradoxal.
 Si j'ai noté "Vouloir à toute force que le pastafarisme reste dans le domaine profane est une façon de défendre un fort tabou social de séparation entre profane et sacré (hérité des monothéismes) alors que l'Inde n'a pas cette prévention par ex. Ce n'est pas une accusation de parti pris, mais une mise en garde contre nos propres présupposés culturels. La certitude de la neutralité n'est pas si neutre que cela, un peu d'agnosticisme en la matière ne peut qu'être bénéfique" c'est que le-dit "b" préconise des princpes de neutralité sur sa page perso wiki : "Pierre Bourdieu proposait une « vigilance épistémologique » comme moyen de renforcer les chances d'approcher l'objectivité en étant attentif aux « facteurs propres à biaiser la recherche ». Il incitait à pratiquer une « surveillance intellectuelle de soi » (formule deGaston Bachelard) afin de rester conscient des possibles interférences et de l’habitus social sur une authentique réflexivité. Une telle démarche présuppose évidemment que la motivation de l'utilisateur soit de participer à l'édification d'une encyclopédie et pas seulement à mener une croisade militante.
Selon Schopenhauer : « Tout homme prend les limites de son champ de vision pour les limites du monde ». Quelles sont les limites de Wikipédia ? "  Visiblement il ne fait pas le lien entre sa pensée et les interférence de l'habitus social qui pèse sur elle à propos du pastafarisme. Et pourtant il est auteur de l'article sur la rupture épistémologique (très pauvre néanmoins - 5 fois moins long que sur pastafarisme), Qui "désigne, dans l’approche de la connaissance, le passage qui permet de connaître réellement en rejetant certaines connaissances antérieures qu’il serait nécessaire de détruire pour que se révèle la connaissance nouvelle. Dans cette perspective, l’obstacle épistémologique que peut constituer le savoir du passé, bien que naturel, ainsi que le "sens commun", devraient être franchis afin qu'une « vraie science » apparaisse." 
Rupture qu'il peine visiblement à opérer en certains domaines. Il est vrai que définir un concept en citant des auteur ne veut pas forcément dire qu'on en maîtrise les subtilité : On peut ne répéter ce qu'on a lu que comme un pérroquet.
 
Aussi il fait une parodie de définition de wiki en tant que religion sur cette page qui illustre bien notre article :




Cette page ou cette section contient des propos humoristiques qui ne prétendent pas avoir une valeur encyclopédique, ni respecter la neutralité du point de vue !

Congrégation des Wikipédiens


À l’orée du xxie siècle, sur l’île de Wikimédia (37°N 127°E) (Sysop Island, 系统操作员海岛), est apparu un groupe religieux fervent du nom de Wikipédia. Ses membres s’appelaient entre eux « Wikipédiens ».

Les adeptes

Selon les documents qu’il nous reste de cette ère révolue, les nouveaux adeptes prenaient automatiquement un nom de code du type IP 86.120.125.897 avant d’avoir le droit de porter le fameux pseudonyme qui faisait du novice un disciple intégré à la communauté.

Les gourous

Un Sysop et quelques IP

Le groupe était conduit avec fermeté et sagesse par les Sysops, un groupe de sages élus pour leur clairvoyance et une tendance à ne jamais (O grand jamais) se mettre en colère (la plupart pratiquaient un rituel initiatique secret du nom deWikiLove) et à toujours (O grand toujours) servir le bien de la communauté (ils se retrouvaient entre eux pour faire du channelling, dont le grand médium s’appelait canal IRC, et le cercle privé ainsi constitué s’appelait « La Cabale », un nom qu’il était apparemment interdit de prononcer en présence des concernés).

Les Sysops suggéraient aux adeptes surmenés une cure de réjuvénation très prisée à l’époque appelée WikiBreak (mais généralement assez peu scrupuleusement suivie, la dépendance à Wikipédia était si grande chez les adeptes que l’éloignement leur était insupportable).

Malgré l’amour incommensurable de ces êtres, il leur arrivait de juger certains indésirables (ou vandales, contraction de « vendeurs de cabales », voir plus bas) régulièrement punis par le terrible « revert », suivi d’un blanchiment pour restaurer la pureté originelle.

Les « fôné » (dont le sens semble être celui de « ne pas être vraiment né au sein de la secte ») étaient particulièrement honnis par la communauté et l’expression était devenue synonyme de paria ou d'espion.

L'ouvrage collectif

Les Sysops et leurs pseudonymes passaient leur temps à constituer un ouvrage monumental sacré qu’ils appelaient l’encyclopédie et dont le contenu devait être maintenu dans un état de perpétuel changement à l’image de la vie même. Rien n’y était jamais fixe, la connaissance d’un jour pouvait être le contraire de celle du lendemain, le vandalisme des uns était le savoir des autres, mais toujours, selon le règlement sacré, « il fallait remonter à la source ». La connaissance coupée de sa source divine était jugée sans valeur et pouvait être supprimée manu adminitari. Les Sysops étaient intransigeants à ce sujet et le CAr (une milice privée au service des Sysops) pouvait punir sévèrement les contrevenants. Le travail était constamment surveillé par des « patrouilles rc » (escouades terrestre du CAr) et parfois récompensé par un label AdQ (« archivé dans le quarto ») et un joli bandeau.

L'encyclopédie et quelques IP qui cherchent à comprendre les instructions pour l'aborder.

Les pseudonymes (les Sysops en étaient dispensés) devaient prononcer fréquemment le mot sanscrit « amha » qui manifestait leur conscience de n’être que de misérables vermisseaux aux pieds (on disait « bot ») des Sysops.

POV

Le péché capital était appelé POV (et parfois PDV par une clique appelée les « francocentrés »). Le POV consistait à confondre plus ou moins intentionnellement savoir et élucubration personnelle. Le plus délicat au sujet de ce péché était son caractère (une particularité de l’encyclopédie) mouvant. Parfois, même une « contribution sourcée » (connectée à la source de vie, voir plus haut) pouvait être un POV. Mais quand la contribution sourcée qui s’était révélée être un POV était en réalité un copyvio (selon le principe sacré : une contribution ne devait jamais (O grand jamais) être la copie d’un travail existant, mais elle ne devait jamais non plus (O grand jamais non plus) être un travail qui n’existait pas). On dit que certains sont morts d’épuisement pour avoir tenté de résoudre cette énigme. On pense aujourd’hui que cette règle paradoxale avait été édictée afin de maintenir les pseudonymes dans la servitude et la conscience de leur insignifiance (amha).

Les Sysops et les pseudonymes poussaient parfois un cri sauvage dans les moments d’unité mystique, on dit qu’ils plussoyaient. Nous n’avons malheureusement pas d’enregistrement nous renseignant sur la sonorité particulière de ce cri.

Le déclin

La congrégation, perçue comme une démocratie utopique de l’extérieur et comme une sysopcratie de l’intérieur, s’est dissoute spontanément à la fin de l’année 2008 (après la féroce bataille dite « des 10 Sions ») phagocytée par un autre groupe religieux fervent : le citizendium.




Visiblement il ne manque pas d'humour, qui lui fait défaut dès qu'il passe la barre du contributeur officiel. Mais une interrogation me saisit : Cette analyse humoristique me laisse à penser qu'il maîtrise quelques notions de sociologie qui définiraient effectivement wiki comme un culte prosaïque, ou bien est-ce un pur hazard dans un élan humoristique de pasticher wiki en religion. Pourtant ses articles font souvent référence à Bourdieu et Bachelard et maints autres sociologues. Donc, il devrait savoir que si wiki peut être assimilable à une religion, le pastafarisme peut l'être tout autant (pas dans ce qu'il veut-être, mais dans sa dynamique sociale au moins), ce qui dénoterait une franche mauvaise foi sur ses interventions en discussions dessus. En fait il doit être imprégné par ces notions de socio, mais sans maîtrise pointue du sujet, néanmoins suffisamment pour faire de l'humour et quelques article avec : il cite les auteurs à l'appui de ses POV (points de vue), sans néanmoins les manier avec maestria.

Enfin le bonhomme a écrit énormément sur les religions "classiques", quand on est anthopologue ou sociologue on écrit sur une "culture" pour être complet, écrire sur les religions dénote un intérêt religieux particulier à la question religieuse en exclusive. Ce qui en fait un contributeur non neutre sur la question de la séparation étanche entre sacré et profane qu'il défendrait, ne serait-ce que pour magnifier l'intérêt particulier de ses articles "religieux" qui n'auraient pas à être confondu avec des articles plus "sociétaux". Quelques articles révèle cette tournoure de pensée en particulier "Notion de Dieu dans le bouddhisme" très ethnocentré. En Inde et en Asie on ne se pose pas la question de savoir si une religion repose sur une question de dininité réelle ou non dans la théologie. Il y a des religions avec ou sans, le seul fil conducteur est la portée spirituelle que le mouvement apporte aux adeptes, point. Et savoir si bouddha a des accointances avec une divinité ou non n'y a absolument aucune espèce d'importance. L'intérêt auquel se réfère l'article est purement occidentaliste monothéiste, où l'on voit que le bonhomme a une conception ethnocentré monothéiste de la religion, car son article dédouane en sorte le bouddhisme de ne pas comporter de divinité en tant que religion. Alors les subtilités du pastafarisme . . .