(Pour les novices, Dieu est un Monstre en Spaghetti Volant, qui créa le Monde voici 5000 ans, Les Pirates sont le Peuple Elu. Leur disparition entraine le réchauffement climatique et autres catastrophes. voyons ce qui nous attend.)

Catastrophe !

 Devenez chasseur de pirates pour 750 € par mois | Eco89

20 août      C'est une catastrophe... Un nouveau coup dur avec  la loi HADOPI...

Devenez chasseur de pirates pour 750 € par mois | Eco89

Source : eco.rue89.com

Vous cherchez un stage, vous aimez regarder des films et traîner sur Internet ? Cette petite annonce est faite pour vous : Warner Bros. et NBC Universal cherchent un chargé de mission stagiaire pour leur « département anti-piraterie » en France. ...

pirates_caraibes_0

L'annonce a été repérée par PC Inpact et Numerama, sites peu susceptibles de vouloir encourager l'emploi dans les « départements anti-piraterie ». Elle a notamment été diffusée sur le site du cabinet de recrutement Michael Page et sur Profilculture.

Déception : le stagiaire ne partira pas lui-même à l'abordage des pirates. Les enquêtes et les éventuelles poursuites seront confiées au syndicat professionnel, l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa).

En tout cas, l'annonce n'a pas échappé à ceux que le stagiaire devra surveiller. La Ligue Odebi, qui promet déjà une campagne d'« outing » des députés pro-Hadopi, appelle tous les internautes à se porter candidats.

Après tout, ce n'est pas une mauvaise idée. Une fois la loi votée, l'« anti-piraterie » pourrait devenir un secteur porteur. Et, qui sait, ce simple stage pourrait se transformer en job en or.

.
Sa Cooleté Omnipotente Miséricordieuse est pleine d'amour quand à nos petits travers humains, mais il n'y a qu'une chose qui le fâche très très fort, c'est qu'on s'en prenne au peuple élu : les pirates !

Pitié Seigneur, ils ne savent pas ce qu'ils font.
Nous avons beaucoup de pennes pour eux... puissent-ils recouvrer le chemin de la raison et de la vraie foi.

Fiat Pâsta                   Râmen             Aude S.

"IL" va finir par se fâcher : un petit récapitulatif de ce que nous encourons à l'adresse des chasseurs de pirates :

mandala2mandala2mandala2

Le réchauffement climatique

est actuellement LA menace majeure de notre monde, mais n'est pas la seule. La colonisation humaine des terres vierges est non moins dramatique : Elle est responsable d'une des extinctions des espèces animales des plus massives de tous les temps. Seuls les méga-astéroïdes ont réussi à faire mieux... pour l'instant. Car si l'extinction est moins instantanée, à terme elle risque d'être plus complète au train où vont les choses.
Les esprits courts n'y verront pas plus d'inconvénients que la disparition des tigres, éléphants et autres cétacés : Tant que nous avons veaux, vaches, cochons, blé, riz, maïs, pour nous nourrir, où est le problème ? A la limite le monde sera moins fouilli, ce sera pas plus mal ?
fish1En Région Parisienne, la Marne est détournée, filtrée dans des bassins de réserve souterrains d'eau potable pour la Métropole. On y a mis quelques truites (Beurk ? mais non elles ont trop d'espace pour la polluer), justement parce que les truites sont extrêmement sensibles à la pollution : Si elles meurent, il y a gros problème.
La bio-diversité, c'est la même chose : Chaque fois qu'une espèce disparait, c'est aussi un indicateur d'un problème majeur plus général que la survie de l'espèce en question (bon qu'une espèce disparaisse de temps à autre c'est normal, mais nous sommes bien au delà). Le problème est global.
Ainsi la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées, est là pour nous faire oublié qu'il a disparu : Ce n'est plus qu'un grand zoo plus vraiment naturel. L'ours européen circulait jadis librement des Pyrénées aux alpes, au Caucase, et l'Asie au delà, avec les échanges génétiques afférents : Plus les territoires de disloquent, moins leur survie est viable.
La disparition des abeilles ainsi risque de compromettre la pollinisation de pans entiers de nature sauvage, et cultivée... C'est un tout équilibré, qui se trouve destabilisé en profondeur par effet domino... et nous ne savons que trop que cela ne peut être circonscrit à une espèce.

Voyons ce qui s'est passé avec les dinosaures

Un tyranno et son cornac

TyranosLes dinosaures ont cohabité avec les humains durant 500 ans, avant de disparaître voici 4500 ans. On sait que Le MÔnstre les a enfouis sous terre pour les faire paraître plus vieux.
Mais que s'est-il donc passé ?

On a découvert, vautré dans une vigne de la région de la Blanquette de Limoux, les restes d'un Titanosauridé d'une quinzaine de mètres : l'Ampélosaure, autrement dit le "lézard des vignes".

Cette découverte capitale jette un éclairage nouveau sur la disparition des dinosaures.

Donc vers 70 millions d'années (en années scientifiques !), apparut sur terre une nouvelle espèce de plante dans cette région : La Vigne.

ampelosaurusUn jour de forte chaleur, notre Ampélosaure se prit  à gouter à ses fruits restés masserrés à terre, Le MÔnstre le prévint : "Attention ! ce n'est pas du houblon, vas-y molo". Ce jour là, le "lézard des vignes" pris une biture carrabinnée ; Et y retourna tous les jours.

Ses congénères comprirent vite l'intérêt de la chose. Bientôt tous les dinos s'y mirent, au faire et à mesure du disséminement de la vigne sur Terre. En 5 millions d'années, les dinosaures déclinèrent doucement, et l'affaire semblait déja torchée.Kansas

Les pirates de l'époque avaient pris l'habitude de cornaquer les dinos pour faire leurs "courses".
Mais c'était devenu impossible, tellement ils titubaient. Pire ! Nos dinos ne se sentaient plus, et se mirent à insulter les pirates, avec quelques midjets beurrés.

C'en fut trop pour le MÔnstre en Spaghetti Volant, qui transforma lesdits midjets en pingouins, exilés en Antarctique. Puis "IL" déclencha le déluge.
Noé, pas rancunier, essaya de sauver les dinos, mais ayant peur d'une surcharge les fit embarquer dans un second navire.

Là, les versions divergent.

Donc durant la "traversée", un Séïsmosaure (méga-diplo) et un Sauroposseïdon (méga-brachio), complètement ivres, se seraient disputés une banquette. En résulta un méga trou dans la coque, qui précipita leur arche par le fond.No__canon

D'autres prétendent que Noé, saoulé par ces soulards qui l'empèchaient de dormir s'en serait débarrassés.

aste_dinoLes scientifiques, quand à eux, privilégie l'hypothèse de l'astéroïde que le MÔnstre en spaghetti Volant aurait  envoyé sur leur arche pour les achever.

Parce que les Pirates ça se respecte !

Non Mais ! Corne de brume !

anchor1

 

EFFET DE SERRE (suite)

Cette colonisation, par destruction massive de la forêt primaire, amplifie de plus l'effet de serre et le réchauffement climatique, déjà bien amorcé par l'industrie humaine.
Les experts estimaient que si toute activité humaine cessait immédiatement, il faudrait néanmoins cdeux ent ans pour que l'emballement climatique se stabilise avant de se résorber. Or nous ne sommes pas dans le cas d'un arrêt d'activité humaine. Les accords de Kyoto ne stabiliserait pas l'effet de serre au niveau actuel ; Il freinerait tout juste l'augmentation EXPONENTIELLE de la pollution. Bref elle augmenterait toujours mais moins vite que si on ne faisait rien.secheresse
Or nous sommes loin des accords de Kyoto. La Chine , l'Inde, et d'autres pays émergeants vont faire exploser les niveaux de pollution actuels.
Charles Dumont, le candidat écolo des années 70-80 disait que dans vingt ans il serait trop tard, et bien nous y sommes, et il est effectivement trop tard : Tout juste pouvons nous vaguement amortir la casse.

A VOS COSTUMES DE PIRATES !... VITE !... (De toute façon au point où on en est, ça ne peut pas faire de mal : au moins alerter)

Une lueur d'espoir : nous nous dirigeons très lentement vers un cycle de glaciation, malheureusement l'effet de serre est infiniment plus rapide que cette tendance de fond, il sera bien trop tard quand les premiers effets de cette glaciation se feront sentir (mille, deux mille ans).

 

 Qu'est-ce qui nous attend ? quels seront les effets ?

http://www.vedura.fr/actualite/4884-catastrophes-naturelles-10-changement-climatique

L'effet de serre réchauffe d'abord l'atmosphère (j'ai dit atmosphère ?). D'où désertification de certaines régions (Sahel, Palestine, Aral, etc.), et périodes de sécheresse et canicules (76, 89, 03,) plus le recul des glaciers de montagne.

La calotte glacière modère ce réchauffement aux pôles dans les premiers temps. De fait, la différence de température entre pôles et équateur augmente les phénomènes venteux : Tempêtes (99 et suivantes), tornades, cyclones.
 

meteo_eclairs_11  meteo_009meteo_eclairs_21

L'air finit par réchauffer les océans, d'où une évaporation accrue de ces derniers, et une pluviosité abondante, et des inondations : Vaison La Romaine, la Somme, l'Hérault, le Nicaragua, le Vénézuela .

Ces deux derniers sont liés au réchauffement du courant Pacifique équatorien El Niño : Les masses d'air humides remontent vers l'hémisphère nord. et y déversent leurs trombes d'eau. C'est aussi ainsi que le Canada a subit une tempête de glace sans précédent, qui l'a paralysé plus d'une semaine de façon catastrophique : Les cables électriques n'ayant pas résisté au poids de la glace. L'air chaud humide équatorien y a rencontré les masses d'air glacial Arctique . . .   Pingouins tachant de sauver l'antarctique

penguin_piratesAprès l'air et les océans finissent par faire fondre la glaces des pôles : La banquise Arctique, déjà bien entamée, aura disparue dans 20 ans (la disparition de l'ours blanc n'est qu'un épiphénomène). Plus la fonte de l'Antarctique, cela amènera une augmentation du niveau de la mer de plusieurs mètres. Toutes les zones côtières du globe seront touchées et la majeure partie de l'humanité vit à moins de 25 km de la mer. Entre autres les Pays Bas, Venise , des iles entières sont condamnées. Le rôle modérateur des pôles sur la températures des océans ne jouera plus d'où une pluviosité encore accrue. Mais néanmoins une accalmie du coté des phénomènes venteux , liés à l'affrontement des masses d'air chaudes et froides. Nonobstant, d'autres phénomènes venteux liés aux masses d'air humides risquent de s'intensifier : Cyclones etc.

Enfin, le réchauffement en profondeur des océans instalera les dérèglement climatiques pour très longtemps, de part l'inetie termique des masses aqueuses

ICI rapport de l'ONU

brugelsLast but not least, la fontes de la banquise dans l'Arctique risque de désalinisé l'Atlantique nord. Salinité qui permet au courant marin du Golf Stream de tourner, et d'apporter la douceur du sud en Europe et Amérique du Nord. Ce courant risque d'être interrompu, qui entrainerait la fin de la douceur du climat dans ces contrées, et paradoxalement une reglaciation de ces dernières. L'Europe et le nord des Etats Unis seraient prises sous les glaciers (à l'exception de Marseille et la péninsule Hibèrique très froides tout de même).

Le conflit des masses chaudes et froides reprendrait alors, et referait fondre les glaces au nord, puis regèleraient dans un phénomène de yoyo d'un millénaire à l'autre.

C'est ainsi que ça s'est passé lors des dernières grandes glaciations. Et l'explosion de l'humanité est grandement du à une pause de dix mille ans dans ce phénomène.

On est mal : soit donnez dans l'écologie, mais habillez vous surtout en pirates. Mais encore une fois, on est dans l'amortissage de la catastrophe, qui est désormais inévitable à moins d'un miracle Pastafarien.


 


 

La flibuste Marseillaise a été la première à découvrir l'Amérique

bateau_036Non ce ne sont pas Christophe Colomb, Américo Vespuchi, les vikings, ou les eskimos mongoloïdes qui ont découvert l'Amérique. 

Des restes de pointes de flèches en silex, dans des campements, ont été découvertes dans toute l'Amérique du Nord jusque dans le Nouveau Mexique. Ceci a été daté de 17 000 ans (on rigole de la bonne farce de sa Facéciosiosité Spaciale sur cette datation).

Or il n'y avait pas de flèches semblables dans l'Asie de cette époque. Par contre, il y en avait dans les régions Provençales et Catalanes (solutréens). pointesLa glaciation descendait alors jusqu'au sud des Alpes, et l'océan était pris par les glaces du Pays Basque à la Virginie. Des pècheurs de ces régions se sont aventurés le long de cette banquise, vivant de pèche et de chasse aux phoques et ours blancs.

Bon en fait, on sait de source sure qu'ils s'agissait de forbans pastafariens, ancêtres Massaliotes, qui avaient mangé leur recette de Pasta (en Pâtes alphabet). Ils avaient entendu parler des Nouilles chinoises, et avaient entrepris d'en dérober la recette aux chinois. Cet épisode est relaté dans la grotte Cosquer (fermée au public afin de tenir secrète l'existence De Sa Savoureté Préhistorique).

Ils ont ainsi pris pied en Amérique qu'ils ont modestement colonisé les premiers. Mais les glaciations se sont intensifiées, jusqu'à descendre jusqu'au Mexique, décimant alors ces premiers colons jusqu'à leur quasi-extinction. Quelques uns auraient survécu au cataclysme : Des flèches plus élaborées ayant été retrouvées au centre du pays, datées de 9000 ans seulement. Le sang des Amérindiens est génétiquement asiatique, mais des traces de souches européennes (de 15 000 ans) y ont persisté à hauteur de 25% de gènes. Car ce sont bien les eskimos d'origine asiatique, qui ont fini alors par coloniser l'Amériquevers 12 000 ans.

Mais ce n'est pas une galégeade de dire que ce sont nos ancètres Provenço-catalans (Solutréens) qui ont découvert l'Amérique : Et plus particulièrement Marseillais à n'en point douter.

voir : http://www.arte.tv/fr/aventure-humaine/Mais-qui-etaient-les-premiers-Americains-/1123004.html

et : http://www.arte.tv/fr/aventure-humaine/Mais-qui-etaient-les-premiers-Americains-/1121014.html

Justement les premiers Amérindiens Solutréens Pastafari étaient encore traumatisés par la glaciation, à laquelle ils venaient de survivre, lorsque les premiers Eskimos ont déferlés vers l'Amérique. Du fait, nos Solutréens étaient à l'affut des techniques de survie de ces arrivants venus des grands froids.

On raconte encore cette légende dans les tribus du nord-est : A l'approche d'un hivers les Solutréens, repris par leur vieilles angoisses, se mirent à couper beaucoup de bois en prévision. Jusqu'au moment où leur chef leur dit qu'on s'alarmait peu être un peu vite : Il alla quérir conseil au vieux Shaman Indien, qui les observait avec intérêt depuis un certain temps. Il s'enquit auprès du vieux sage, s'il savait si cet hivers serait rude. Et il répondit, après avoir inspiré une longue bouffée du calumet qu'il avait sorti pour l'occasion : "Hivers rude !" avec toute la rudesse qui caractérisait ce noble peuple.

Le chef revint auprès de ses congénères pour leur dire de recouper un peu de bois au cas où. Puis s'en alla chercher confirmation de la prédiction au Shaman, qui laissa tomber sa sentence : "Hivers Très... Rude...". D'où une nouvelle vigueur dans l'abattage du bois. Reconsulté le vieux sage précisa : "Hivers exceptionnelllement rude !". La tribu solutréenne redoubla d'efforts. Tout de même le chef, un peu inquiet, s'enquit auprès du Shaman de savoir s'il n'exagérait pas un peu : Un Peu agacé ce dernier lui sortit une longue tirade : "Hivers épouvantablement rude, jamais vu de mémoire ancestrale transmise de Shaman en Shaman depuis nuit des temps". La tribu finit donc de couper avec frénésie tout ce qui était coupable sur son territoire. Ouf ! On a eu chaud dit le chef, heureusement que la sagesse du vieil indien a pu nous mettre en garde.

Mais le chef se dit qu'il serait peut-être bon d'extirper quelques secrets de sa connaissance pour les prochaines années auprès du devin-sorcier, qui le lui délivra sans se faire prier d'ailleurs : "Plus Solutréens (qui ont survécu à grande glaciation) couper bois, plus hivers rude".

L'hiver fut très doux cette année là. Et les Solutréens Pastafari en conçurent depuis ce temps, une aversion profonde envers toute méthode d'investigation scientifique.

Alea Pasta est.       Ramen....

Sa Rigolardité Immodérée s'en bidonne encore...

Cheval camp indien

Les indiens ne savaient pas que La Licorne Rose Invisible était Une Licorne et Rose, mais avaient pressenti sa présence.

architecture1x

architecture1x

 

 


Le déclin des pirates ne nous exposent pas qu'au réchauffement climatique. Cela concernent toutes les catastrophes ; Tsunamis, éruptions volcaniques, et astéroïdes :

 

1909, Séisme en Provence, le plus violent du XXe siècle en France

MARSEILLE - Le 11 juin 1909, à 21h14, la terre trembla en Provence. Ce séisme d'une magnitude évaluée à 6,2 provoqua la mort de 46 personnes, fit 250 blessés graves, de très nombreux sans abris et ravagea plusieurs villages.

"Neuf heures un quart venaient de sonner au lointain, des bruits familiers retentissaient dans la maison, et, subitement, un vacarme de vaisselle qui tombe, un grondement qui se prolonge, enfin le fracas d'un bombardement, quelque chose comme un obus qui éclate. Une voix prononce à mes côtés ces mots: un tremblement de terre", a témoigné à l'époque un habitant de Salon-de-Provence.

L'épicentre du séisme se situe à une vingtaine de kilomètres au nord de Marseille, entre Rognes, Lambesc et Saint-Cannat. A l'origine de la secousse, la faille de la Trévasse, dont la rupture a été initiée à environ 6 km de profondeur et s'est propagée jusqu'à la surface.

La majorité des victimes sont des femmes et des enfants qui se trouvaient dans les habitations. Le bilan humain aurait pu être beaucoup plus élevé si une grande partie de la population rurale n'avait alors été dehors occupée aux travaux des champs.

Les villages touchés se sont retrouvés isolés, les routes et les télécommunications coupées. Les secours extérieurs ne sont arrivés sur place que tard dans la matinée du 12.

Près de 700 militaires interviennent alors pour renforcer les bâtiments endommagés ou déblayer ceux écroulés.

A Lambesc, on compte 14 morts, 12 blessés graves. Cinquante constructions sont détruites et 600 endommagées. 1.500 constructions sont déclarées à démolir ou nécessitant des travaux très importants, tout comme à Salon-de-Provence. Le montant des dégâts à Lambesc équivaut à 7,6 millions d'euros, et à 16,6 millions d'euros à Salon, selon des documents fournis par le Centre d'études techniques de l'équipement (Cete) Méditerranée.failles

Nice1887 . .

T_terre2La Provence avait déjà été secouée en 1227 par un grand séisme qui fit cinq mille morts. En 1887, un tremblement de terre affecta gravement Nice et Menton et plusieurs centaines de personnes périrent dans la région de Vintimille (Italie).

en 1909, il détruisit les villes de Salon-de-Provence, Vernègues, Lambesc, Saint-Cannat et Rognes dans le massif de la Trévaresse en Provence (Bouches-du-Rhône). C'est le tremblement de terre de magnitude la plus élevée enregistré en France métropolitaine depuis celui de Roquebillière en 1654.

T_terreRue du Puits-du-Mouton (aujourd'hui rue des Frères-Kennedy) Salon de Provence

Le bilan humain fait état de 46 morts et 250 blessés. L'ampleur des dégâts matériels fut considérable puisque 2 000 constructions furent endommagées et ce pour un coût total de 2,2 milliards de francs.

L'origine de ce tremblement de terre se trouve dans le rapprochement de la plaque africaine (plus précisément de la plaque adriatique) en direction de la plaque eurasienne au nord et qui a pour conséquence le plissement de la croûte terrestre, à l'origine de l'érection des Alpes, et la formation de failles engendrant les séismes.

Depuis, aucune activité de forte ampleur n'a été à déplorer mais la vigilance reste de mise. Classée en zone II, soit à sismicité moyenne, cette région demande au préalable que les règles de construction parasismique soient rigoureusement appliquées.

Plusieurs secousses préliminaires se produisent à divers endroits de Provence : le 26 mai 1909, au Puy-Sainte-Réparade et le 28 à Saint-Cannat[1]. Peu avant la secousse principale, le 11 juin, on remarque le comportement anormal d'oiseaux volant bas, avec des cris de frayeur, de chiens hurlant à la mort, et de chevaux piaffant[1].

Le 11 juin 1909, à 21h15, deux secousses très violentes ébranlent la Basse-Provence, et, plus particulièrement, l'est du département des Bouches-du-Rhône. La profondeur du tremblement de terre est évaluée à 10 kilomètres.T_terre3

Dans les semaines suivantes, des répliques, parfois violentes, surviennent, jetant l'effroi parmi la population : le 10 juillet, à Meyrargues, les 12, 13, 14 et 16 juillet à Puyricard, Arles, Lambesc, Marseille et Toulon.

La population, sous le choc, craint la violence des répliques et passe ses nuits à la belle étoile, sur les places ou dans les jardins publics, dans la crainte de l'effondrement de bâtiments. Ainsi, à Aix-en-Provence, « la place des Prêcheurs se remplit de gens dormant sur des matelas », comme en témoigne la mère d'un académicien[1].

 La toiture de la vermicellerie Augier s'effondre (Aix en Pce). Un signe évident du Grand Boucanier Tonitruant.

le_Chat

mardi 12 mai 2009

Ce matin, à Lambesc, les pouvoirs publics ont organisé une simulation d'un séisme grandeur nature dans le cadre des plans communaux de sauvetage et du centenaire du séisme de Provence.

exercice

Les exercices sont indispensables : Mais l'adhésion des provencaux au Pastafarisme est absolument incontournable !

simulation

celtic8

celtic8Apophis : dans la joie jusqu'au cou !

Pour rester dans le thème réjouissant du déclin des pirates qui ne nous exposent pas qu'au réchauffement climatique.

Le 13 avril 2036 "2004 NM4", un astéroïde découvert en juin 04, et rebaptisé Apophis (du nom du dieu égyptien Apep, "le Destructeur") pourrait bien nous expliquer par le menu ce qu’est une réelle catastrophe  planétaire digne de ce nom :

Si l’astéroïde tombait sur la terre ferme, avec ses 320 mètres et 20 Millions de tonnes, la déflagration (l’équivalent de 58 000 fois Hiroshima quand même) serait d’ampleur à rayer de la carte un pays tel que la France, rien de moins. Sans parler du nuage de poussière qui recouvrirait la planète pendant quelques années, faisant tomber dramatiquement la température en surface, détruisant quasiment toute vie animale et végétale. Si l’astéroïde tombe en mer, le tsunami engendré ne serait même pas imaginable, ravageant tout sur son passage et faisant plus de morts encore que la déflagration sur terre ferme. Avec toute une série de graves dérèglements climatiques, aussi dévastateurs pour la vie sur notre planète que le nuage de poussière.ast_ro

  Fin décembre 2004, les astronomes évaluaient à 1 chance sur 20 le risque d’impact avec la Terre le 13 avril 2029. Un vendredi 13 qui plus est. Une chance sur vingt quand même, ce n’est pas négligeable… Depuis, de nouvelles observations et études ont permis de déterminer avec quasi-certitude (le risque zéro n’existant jamais) que la trajectoire de l’astéroïde croiserait notre planète à un peu moins de 30 000 km, c’est à dire tout de même à l’intérieur de l’orbite de nos satellites géostationnaires.

 Mais ce serait trop simple :
Car ce jour là, Apophis passera si près de notre planète que sa trajectoire s’en trouvera modifiée par l’attraction terrestre sur l’astéroïde, infléchissant sa trajectoire de près de vingt degrés . Selon cette modification  on pourrait bien le voir revenir 7 années plus tard. Les scientifiques estiment à 610 mètres la largeur du couloir virtuel que l’astéroïde devrait emprunter pour revenir nous percuter en 2036.

Pour l’heure il est impossible de prévoir à quelle distance exacte de la Terre passera Apophis en 2029. Les astronomes en sauront plus après 2011, quand Apophis se sera éloigné des perturbations solaires.
La solution qui retient le plus l’intérêt de la communauté scientifique est celle Love et Lu . Ils proposent de maintenir à proximité immédiate d’Apophis un vaisseau spatial de taille raisonnable et muni de moteurs ioniques fonctionnant à l’énergie solaire. D’après leurs calculs, leur seule force d’attraction devrait suffire à dévier Apophis hors du couloir fatal de 610 mètres qui l’amènerait à nous revoir en 2036.
Bon, ça a l’air simple... Mais nous savons, nous, ce qu'il faut vraiment faire : A vos costumes de Pirates : Bande de flibustiers !... Même si on estime à 1 chance sur 48.000 le risque de collision en 2036. Des chiffres qu'on sait manipulés par sa Chafouinité Cosmique...

Pas de panique donc, sauf que tout ceci n'est que de la science tronquée par Sa Manipulitude Omnipotente. Heureusement que les mages gardent les pieds sur terre pour nous ramener aux réalités

Credo (plus que jamais) in unam sanctam Pastafariam et Monstram Ecclesiam

Râmen               VOUS SAVEZ CE QUI VOUS RESTE A FAIRE

JollyRoger.gif Jolly Roger picture by michael_dsaachs

perdu ? la carte aux trésors             Râmen.

carte4

 

compteurs