(Pour les novices, Dieu est un Monstre en Spaghetti Volant, Il convient de le célébrer chaque vendredi en faisant comunion avec une plâtrée de Pâtes)

  •   Vème millénaire av J.C. : Dans la zone de la Chine actuelle, il existe des témoignages de produits similaires aux pâtes. (Encore une manipulation du Monstre sur la datation).
  •   IIème millénaire av J.C. : Des nouilles du néolitique retrouvées en chinenouilles_chinoises

à Lajia sur le Fleuve Jaune, Une sorte de Pompeï chinois après un déluge. Le professeur Kam-biu Liu : "C'est cette combinaison unique de facteurs qui a créé de l'espace vide entre le haut du cône de sédiments et le fond de ce bol de nouilles qui leur ont permis d'être préservées"
Professeur Lu Houyuan : Ces nouilles ont été faites en utilisant les grains de millet - contrairement nouilles modernes, qui sont faites avec la farine de blé.

  •   IIème millénaire av J.C. : Apparaissent dans trois tablettes écrites en akkadien. Ci dessous :
  •   Vème siècle av J.C. : Références aux pâtes sur des bas relief étrusques. Il y est décrit la procédure de fabrication et les ustensiles utilisés.

Le plus vieux livre de cuisine du monde est d'origine babylonienne:tablette

trois tablettes écrites en akkadien et caractères cunéiformes, datant d'il y a 4000 ans. Jean Bottéro les a traduites en français à la fin du XX° siècle et rééditées en 2002.

Ces textes mentionnent plusieurs types de pâtes : risnatu, bapirru, qaiiatu.                                       

Risnatu et bapirru sont synonymes. Le premier est un mot akkadien dérivant de rasanu, tandis que le second est sumérien et provient de bappir. Ces verbes sous-entendent que de la farine (de blé voire d’orge, les céréales autochtones de Mésopotamie) est pétrie avec de l’eau afin de réaliser un pâton. Par ailleurs, les expressions hasalu et napu utilisées par les recettes impliquent, d’une part, que le patôn est râpé contre un tamis et, de l’autre, que les paillettes ainsi obtenues sont pochées dans un me (consommé). Par voie de conséquence, le bappiru/risnatu est à la base d’une pâte émiettée appelée pasta grattugiata en italien.

Quant au qaiiatu, il dérivé de qalu signifiant grain torréfié et peut, lui aussi, être émiétté. Il se rapproche dès lors de la fregola sarde également grillée et émiettée ou roulée.

Risnatu est, par ailleurs, à l'origine de la rishta arabo-perses, se rapportant également à des pâtes à potage; celles-ci ne sont toutefois pas émiettées mais découpées dans une abaisse.

L'invention de l'écriture :

Cegyptomme chez les chinois, l'invention de l'écriture, serait due au pâton râpé, qui aurait servi d'abord à lire l'avenir au travers des formes aléatoires obtenues de la râpe du Pâton. Puis ces formes ont été agencée afin d'y donner sens : formant des idiomes finalement cloutesques. L'écriture a mis beaucoup plus de temps qu'en chine à s'imposer dans ces contrées, car l'Akkadien était gourmand, et résistait mal à dévorer ces râpes de Pâton, avant d'en réaliser l'intérêt linguistique (de l'oralité à l'oralisation...). L'écriture n'y a pris son essor que lorsque les formes ont été Imprimées dans les tablettes d'argile (ci dessus), beaucoup moins gouteuse alors.

Dragon_chinoisIl n'aura échappé à personne que l'écriture chinoise était en soi une immense évocation de Sa Savoureté Spaciale. Et pour cause, dès la génèse Sa Dragonité Tentaculesque a offert au peuple chinois l'écriture, qui en ont fait meilleur usage que les Babyloniens. Ainsi, Sa Sagacité céleste disposait-elle des Pâstas dans divers assemblages pour en faire des idiomes, que les chinois puissent apprendre à lire, et se transmettre la connaissance de toutes choses. 

On retrouve cette tradition séculaire en occident au travers des Pâtes-alphabet qui ont fait les délices de maintes générations de Bambins...

estampe

.

Bon, les Japonais on dû attendre un peu : Sa Nouilleté Voluptueuse Al Dente avait des questions théologiques de première importance à approfondir auparavant :

.

.

.

.

.

Ci dessous, évocation des premiers idiômes :

pates1

Les pâtes gréco-romaines

Dans la littérature gréco-latine, les pâtes apparaissent sous trois dénominations: tracta(e), lagana et itria

1. Les tractae (ou tracta)

La compilation du IVe - Ve siècle de notre ère, connue sous le nom de De re coquinariae, attribuée erronément au gastronome romain du 1er siècle Apicius (elle a été éditée et traduite en français par Jacques André en 1974), cite à plusieurs reprises des tractae. Elles sont de différentes espèces. Quelques recettes, conseillent d'émietter (confringere) un pâton préalablement séché et ensuite de pocher les "miettes", à l'instar donc des risnatu-s/bappiru-s. Deux recettes ont été réalisées , le pullus tractogalatus et le minutal

2.Les lagana et les itriagrecn

Dans la littérature gréco-romaine, le laganum (terme latin, correspondant au laganon ou itrion grec), désigne généralement une fine abaisse obtenue par laminage. Elle peut aussi bien être cuite en milieu humide qu'à la chaleur sèche. Les lagana pochés sont les ancêtres des lasagnes, qui en dérivent du reste étymologiquement.

Le mot lagana (lagane) est d’ailleurs encore utilisé dans certaines régions de l’Italie méridionale (Calabre, Pouilles)

De re coquinaria employe les lagana pour fabriquer deux patina (= terrines) : patina cotidiana et patina apiciana qui sont fondées sur une superposition de lagana alternant avec différentes couches d'une farce humide composée de plusieurs chairs (poulet, porc, poisson) mélangées avec des oeufs et nappée d'une sauce à base de garum (saumure de poisson qui subsiste notamment en Italie sous le nom de colatura di alici (= anchois) de Cetara (près de Salerme), du vin, du vin de paille, de l’huile d’olive. Ces lasagnes présentent la particularité d'être cuites en croûte, comme un pâté... et inaugurent les préparations de “ pasta dans la pasta” qu’on retrouvera du Moyen Âge à nos jours .

Pates2

  • Vème siècle : un texte d'Apicius décrit un mets qui ressemble à s'y méprendre aux lasagnes.
  • 1154 : Le géographe arabe Al Idrisi dans ses écrits fait référence aux pâtes de Trabia, un village auprès de Palerme.                                                            Les caravanes qui traversaient l’Empire arabe se nourrissaient déjà de pâtes séchées. C'est l'une des premières traces écrites relative aux pâtes.
  • 1295 : La légende raconte que Marco Polo rentrant à Venise après son fabuleux voyage en Chine, a introduit en Italie les pâtes mais dans son livre il Milione celui-ci dit au sujet des Lasagnes "Bonnes, autant que celles que j'ai mangé tant de fois en Italie".(voir Italie et culture Pasta)

pates3

 

pates4








Les formes et les couleurs sont innombrables.

Les pâtes ont différentes formes pour que la sauce accroche mieux et ne reste pas au fond de l'assiette (comme parfois avec les spaghettis, par exemple). On peut les classer dans les principales catégories suivantes :

Pasta_i

pates5 pates7









pates6
 

Différents bénédicités :

ut exultetis et satiemini ab uberibus consolationis vestræ

exultez et rassasiez-vous à l'abondance de ses délices

Pâstas vivus et vitalis Hodie proponitur

La Pâsta vivante et vivifiante, aujourd'hui nous est proposée

Credo in Spiritum Pâstum, Dominum, et vivificantem

Je crois en la Sainte Pâte, Maîtresse qui donne la vie

Gloria in excelsis Pesto

Gloire à ta Sauce au plus haut des cieux

Pâstus Monstri, qui donis penna mundi, dona nobis pacem

Pâtes du Monstre, toi qui apportes les Pennes au monde, donnes nous la Paix

Ad fimandum cor sincerum, Sola Pâstes sufficit

pour affermir un coeur sincère, la Pâsta seule suffit

Et Pesto Pâsti omnipotentis, descendat super vos

Et que la sauce de la Pâsta toute-puissante, descende sur vous

 

Jamais d'huile dans l'eau bouillante tu ne mettras !...

perdu ? la carte aux trésors

carte4

bowl of pasta

Pastafaris, fratelli miei, voici la bible de la cuisson des pâtes (pasta asciutta) :
(piquée, pour être honnête, sur le forum Magimaman, mais je l'ai su dès mon plus jeune âge)

Les douze principes pour une bonne cuisson :

atheiart1- Importante quantité d'eau
Pour 100g de pâtes, compter un litre d'eau, pas trop calcaire si possible. Préférer l'eau filtrée, minérale ou de source. Saviez-vous que le metteur en scène Roberto Rossellini emporte en voyage non seulement ses pâtes mais également l'eau dans laquelle il les fait cuire ?

2- Grand récipient
Utiliser pour la cuisson une marmite aussi large que haute pour éviter le débordement. Si vous êtes amateur de pâtes, dotez votre batterie de cuisine d'une casserole ou cocotte qui leur sera destinée.

3- Gros sel
Il faut compter une poignée de sel de cuisine ou de sel de mer ; soit 10 à 12 g par litre d'eau. L'ajouter au moment ou l'eau bout. Attendre qu'il soit dissout et que l'ébullition ait repris avant d'y jeter les pâtes. Nan : pour le sel de mer, il en faut moins, parce que ça sale beaucoup plus.

4- Immersion des pâtespasta1
Qu'elles soient fraîches ou sèches, les pâtes sont immergées en une seule fois. Les séparer les unes des autres avec une fourchette à long manche. Voilà, c'est ça qui fait que les pâtes ne collent pas.. Racler également le fond car les pâtes, au début, ont tendance à s'y déposer.

5- Feu vif et à découvert
L'ébullition doit être vive surtout lorsque vous plongez les pâtes dans l'eau. Il faut compenser la baisse de température provoquée par l'immersion des pâtes. La cuisson se déroule dans une casserole découverte.

frouquette6- Filet d'huile inutile
Contrairement à une pratique très répandue, il n'est pas nécessaire d'ajouter un peu d'huile à l'eau de cuisson. Surtout lorsqu'il s'agit de pâtes sèches. Elles se couvrent d'un film de gras pendant la cuisson et absorbent moins bien la sauce qui a tendance à glisser à la surface de la pâte.

7- Goûter et mélanger souvent
Pour que les pâtes soient cuites al dente, les goûter régulièrement à partir du moment ou elles ne sont plus raides et deviennent opaques. Les mélanger également souvent à la cuiller ou à la fourchette. S'il s'agit de macaroni, les soulever du fond de la casserole.

8- Cuisson "al dente"
Les pâtes cuites "à la dent" sont au mieux de leur saveur et de leur texture. Elles sont plus digestes, en conservant un peu d'eau de cuisson.

9- Egouttage
Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter immédiatement dans une passoire, pour les pâtes courtes. Pour les longues, les retirer de l'eau soit avec une pince, soit à l'aide de 2 fourchettes tournées en sens inverse. Sortir les pâtes farcies avec une écumoire pour éviter de les percer.

10- Eau de cuisson
Conserver toujours une petite quantité d'eau de cuisson des pâtes. Très riche en amidon, elle sert à préparer des sauces blanches, au fromage, à la crème... Elle donne un goût plus velouté. wink.gif

11- Stopper la cuisson
Dès que les pâtes ont atteint le point de juste cuisson, verser dans la casserole une petite louche d'eau froide. Ainsi elles cessent de gonfler et de s'agglutiner. Cette opération est surtout nécessaire lorsque la sauce n'est pas prête. Elle ne doit pas pour autant se prolonger.

12- Point blanc
Pour vérifier une cuisson "à la dent", il suffit de couper une pâte en deux. Le point blanc situé au milieu de la pâte indique une juste cuisson.
pince
Voilà. Que Sa Grande Nouille Soit Avec Vous Et Avec Votre Appétit !

Tafù.     Ramen..

et ensuite "Mantecare" les pates dans une poêle avec leur sauces pour que le miracle s'accomplisse. Nerone

BentoDonc sauf à être diabétique ou triglycéridique, auquel cas l'huile dans l'eau de cuisson permet de retarder l'assimilation des glucides par l'organisme...

Une recette consacrée par Sa Savoureté Hydro-Carbonée (cliquez sur l'image : bento) :

 

Pasta_Party


un tas de recettes


La cuisine chinoise utilise un grand nombre de variétés de nouilles (traditionnel , simplifié , pinyin miàn). Mian sont les nouilles de blé alors que ou fen sont celles de riz. Il existe en Chine des restaurants de quartier spécialisés dans les pâtes fraîches, faites à la main sans aucun outil de découpe. Ces pâtes sont appelées lā miàn ce qui signifie « pâtes étirées ». Les restaurants de lā miàn sont tenus par des Hui, des Chinois musulmans, originaires de l'Ouest de la Chine. Ils ne vendent pas de plats a base de porc, mais ils vendent souvent de l'alcool. La fabrication des pâtes se fait à partir d'un pâton de farine de blé très souple, étiré et replié environ sept fois jusqu'à obtention d'une unique pâte fraîche, longue et fine, qui sera ensuite jetée dans un bouillon aromatisé pour être dégusté ensuite dans un bol accompagné de différents ingrédients comme de la viande séchée, des cacahuètes et des épices.

La nomenclature des nouilles chinoise est difficile à établir en raison de leur grand nombre et des différents dialectes du chinois. Chaque type de nouilles peut être écrit en pinyin et en mandarin, mais à Hong Kong et dans le Guangdong il sera connu par sa prononciation cantonaise, alors que à Taïwan, en Malaisie, à Singapour et outremer on utilise le hokkien à la place.

..................................................Jeu Image IPB Cuisine


Sainte recette consacrée pour la communion du vendredi

Votre Monstre en Spaghetti Volant dans votre assiette

Deux écoles de pensée culinaire : pâtes et sauce.

1/ Le discordisme

Sauve et boulettes auront des saveurs différentes : ail et piment pour les boulettes, et oignons coriandre pour la sauce par exemple (ou inversement)

2/ Le conccordisme

Même assaisonnement pour les deux

3/ Mais il est possible d'allier les deux : pimenté pour les boulettes, et coriandre pour la sauce, Plus un pont de saveurs entre les deux : ail oignon pour les deux.

fsm_13L'assaisonnement est ici purement indicatif : laisser parler votre imagination. Je ne saurais trop recommander une sauce avec des morceaux de légumes style ratatouille.

Mais l'essentiel est dans la présentation Spaghetti-Boulettes

Une fois vos boulettes pétries d'arômates (deux par personnes), piquez les deux par deux avec des Spaghetti avant cuisson.

Faites cuire le tout dans l'eau bouillante.

plat_FSMJuste à la fin, faire revenir rapidement dans l'huile (olive) dans une poêle ou au wok.

Ajouter la sauce cuite à part.

Dressez dans chaque assiette en piquant un cure dent dans chaque boulette ... Chaque cure dent ayant été orné préalablement d'une olive fourée au piment pour faire les yeux du Monstre.

Whaouh !!! Voilà Notre Monstre dans chaque assiette !

Dois-je dire bon appétit ? Totalement superflux ...



ramenUDON est une sorte de nouilles japonaises faites à partir de farine, de sel et d'eau, dont la largeur est supérieur à 1,7mm et inférieur à 3,8mm. Les nouilles japonaises les plus fines de largeur inférieur à 1,3mm s'appellent "SÔMEN". Comme il est assez difficile de garder l'appétit à cause de la chaleur et l'humidité en été au Japon, les Japonais mangent souvent ces nouilles, en les préparant froides sur une ZARU (passoire en bambou), qui pénétrent facilement jusqu'à l'estomac.

sobachou

 

.

.

Un tas de recettes asiatiques

(et italiennes)

V perdu ? la carte aux trésors :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . Râmen.

carte4

 

.

 

Votre opinion sur ce Chapitre
 

Transcendental !                               Les Pâtes                                         Pas mal . . .



Résultats